News Covid 19. En savoir plus

Contrôle gaz

Le contrôle de votre installation gaz vise à garantir votre sécurité. Le rapport du contrôle gaz vous informe sur les points d’améliorations ou d’adaptations à effectuer.

Les règles relatives à la conformité gaz sont regroupées dans les normes NBN et particulièrement dans la norme NBN D 51-003 et applicables de manière identique à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre.

Le contrôle gaz est notamment obligatoire :

  • Pour l’ouverture d’un compteur de gaz. Dans ce cas, une attestation CERGA vous sera également demandée par votre gestionnaire de réseau ( RESA, SIBERLGA, ORES… )

  • Pour toute modification de votre installation de gaz.

  • De manière périodique, lorsqu’il est imposé par certaines autorités ( Commune, Ville, pompiers, assurances… )

Il est également possible de commander un contrôle gaz sur base volontaire afin de s’assurer que votre installation au GAZ répond bien aux normes de sécurité en vigueur.

Quelle est l’utilité du contrôle gaz ?

L’obligation du contrôle gaz naturel et son imposition dans certains cas a été prise par certaines autorités (SPF économie, région, communes, pompiers…) afin de protéger les habitants des possibles accidents dus à des installations gaz vétustes ou non conformes.

Réception « provisoire », installation électrique en chantier.

Il peut être nécessaire, pour un raccordement, une ouverture de compteur auprès du gestionnaire de réseau par exemple, de procéder à un contrôle électrique de son installation électrique alors qu’elle n’est pas terminée, même à peine débutée. Une réception provisoire de l’installation électrique est alors réalisée.

L’installation provisoire, de chantier devra au moins comporter les éléments suivants :

  • tableau électrique en matériel non-combustible correctement fixé et d’indice IP adapté aux poussières et projection d’eau (IP2X minimum)
  • un interrupteur différentiel général d’une sensibilité maximale de 300 mA (ΔIn) et d’une intensité nominale au moins égal à 40 A (In)
  • un disjoncteur alimentant un socle de prise de courant
  • une prise de terre avec une résistance de dispersion inférieure à 30 Ohm. Le contact de terre du socle de prise de courant doit y être raccordé.

Ces éléments doivent répondre aux mêmes exigences (marquage CE, type A, classe de limitation d’énergie, pouvoir de coupure des courants de court-circuit, etc…) que celles imposées pour les installations permanentes.

Il sera nécessaire de prévoir le câble prescrit par le gestionnaire de réseau, et qui sera à raccorder aux bornes d’arrivée du dispositif différentiel de tête. Il faudra également respecter les exigences du gestionnaire de réseau quant au placement du compteur. Il est nécessaire de prendre contact avec son gestionnaire de réseau pour connaître ses prescriptions et introduire la demande de raccordement. Vous pouvez connaître votre gestionnaire de réseau avec votre code postal sur le lien suivant :

http://www.synergrid.be/index.cfm?PageID=16823&language_code=FRA

Le rapport de contrôle d’installation provisoire, de chantier a une validé de 12 mois. Avant son terme, l’installation électrique devra être à nouveau contrôlée.

De plus, les gestionnaires de réseau n’acceptent un raccordement sur base d’un rapport provisoire que sur une durée limitée. Contactez votre gestionnaire de réseau pour connaître la durée maximale autorisée.

Quels sont les points que nous vérifions ?

Les points suivants sont entre autres contrôlés par notre inspecteur gaz, cette liste n'étant pas limitative:

  • Contrôle administratif : vérification du schéma isométrique, présence des instructions et modes d’emploi...;

  • Contrôle visuel : vérification des matériaux utilisés, des fixations, des connexions, de l’accessibilité, l’alimentation d’air de combustion et l’évacuation des produits de combustion...;

  • Essais : vérification de l’étanchéité à l’air sur base de test;

  • Calculs : calcul de la perte de pression dans la conduite intérieure pour chaque appareil d’utilisation et calcul du facteur de dilution au débouché de chaque appareil.

Pourquoi Certinergie ?

Certinergie asbl est un organisme de contrôle accréditée pour les contrôles gaz sous le numéro 563-INSP et ce depuis février 2017 par l’organisme belge d’accréditation BELAC dépendant du SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie, Direction générale de la Qualité et de la Sécurité pour le respect de la norme ISO 17020.

Notre rôle est de vérifier les installations de gaz de ville (gaz naturel) pour les particuliers, les installateurs, les entrepreneurs, les indépendants, les agents immobiliers et les notaires.

En qu’organisme agréé, Certinergie bénéficie d’une totale indépendance vis-à-vis d’installateurs et vous garantit une approche de qualité, professionnelle et transparente dans l’exécution de ses contrôles.

Certinergie c’est une jeune, mais déjà solide expérience en matière de contrôle gaz CERGA. Notre objectif assumé est de devenir la référence dans le domaine des contrôles légaux. Notre équipe composée des meilleurs experts, dévoués, et dynamiques sont toujours à votre écoute pour vous conseiller au mieux.

Que coûte un contrôle gaz ?

Avec Certinergie, vous avez toujours l’assurance d’obtenir le meilleur prix votre contrôle de Gaz, mais jamais au détriment de la qualité.

Pour une ouverture de compteur avec l’attestation CERGA : 130 € TVAC

Pour un contrôle périodique : 115 € TVAC

En combiné avec le contrôle électrique pour une ouverture : 230 € TVAC

En combiné avec le contrôle électrique pour un contrôle périodique : 215 € TVAC

Certinergie ASBL - SRL rue Haute Voie 57 4537 Verlaine / Chaussée de Bruxelles 11 1300 Wavre RPM ASBL 0536.501.654. RPM SRL 0831.937.722. © 2019 Certinergie Luxembourg SARL