News Covid 19. En savoir plus

New RGIE

Retour vers l'index

Nouveau RGIE 2020 avec Certinergie

Liste des principales modifications dans le « nouveau RGIE » ou « RGIE 2020 » basse et très basse tension

  • Le « nouveau RGIE » ou « RGIE 2020 » est à présent composé de 3 livres :
    o Le Livre 1 traitant des installations électriques à basse et très basse tension
    o Le Livre 2 traitant des installations électriques à haute tension
    o Le livre 3 traitant du transport et de la distribution de l’énergie électrique

  • Chaque livre est composée de parties, de chapitre, de section et sous-section.

  • Les unités de travail domestiques, ainsi nommées dans l’ancien RGIE, et les locaux techniques des parties communes d’immeuble résidentiel sont à présent considérées comme des installations électriques non domestiques, avec un contrôle tous les 5 ans.

  • Toutes les installations électriques non domestiques sont contrôlées selon, les mêmes prescriptions. La notion d’article 87 de l’ancien RGIE disparaît.

  • La notion d’installation électrique temporaire, mobile ou transportable fait son apparition. La périodicité de contrôle pour ces installations électriques est de 1 an.

  • Les termes installation, circuit vital sont remplacés par installation, circuit de sécurité. Les installations critiques sont également développées.

  • Les schémas unifilaires et les plans de position des parties communes d’immeuble résidentiel, sont complétés par la liste des voies d’évacuation et des lieux à évacuation difficile, le plan des installations de sécurité et/ou des installations critiques et la liste des installations de sécurité et/ou critiques.

  • La tension d’alimentation doit obligatoirement être affichée sur les tableaux des installations électriques domestiques.

  • Les installations électriques non domestiques doivent disposer à présent également d’un plan de position et d’un plan de position des prises de terre. En plus des schémas unifilaires, des documents des influences externes et si d’application, d’un plan et rapport de zonage, de la liste des voies d’évacuation et des lieux à évacuation difficile, d’un plan des installations de sécurité et/ou des installations critiques, de la liste des installations de sécurité et/ou critiques, et des plans des canalisations souterraines.

  • Les schémas unifilaires des installations électriques non domestiques doivent obligatoirement renseigner beaucoup plus d’informations qu’anciennement. Par exemples, le schéma de mise à la terre, l’intensité prévisible des courants de court-circuit, etc…

  • Tous les tableaux des installations électriques non domestiques doivent disposer d’un repérage individuel qui indique le numéro d’identification du tableau, la tension d’alimentation, le schéma de mise à la terre, le courant de court-circuit présumé maximal au niveau du tableau et s’il y a lieu l’utilisation de la technique de filiation dans le tableau

  • Ce qui n’est pas considéré comme serrure de sécurité est défini. Une serrure de sécurité est nécessaire, dans les lieux accessibles au public, sur les tableaux et enveloppes sauf si ces derniers disposent d’un serrure à plus de 2,5 m de hauteur, ou sont munis d’écrans intérieurs IPXX-B, ou sont installés dans un lieu du service électrique.

  • On retrouve dans le « nouveau RGIE » ou « RGIE 2020 » une classification des conducteurs isolés et des câbles selon les Euroclasses (Eca, Cca, …)

  • L’utilisation de conducteurs isolés et de câbles respectant la CPR est la règle dans les bâtiments.

  • La pose en faisceaux ou en nappe concerne aussi bien les conducteurs que les câbles.

  • Des conducteurs et câbles SA et SD ou a1 et s1 (dit sans halogène) doivent être installés dans les voies d'évacuation dans les ouvrages de construction (par exemple cages d'escalier et couloirs) à l'exception de celles situées à l'intérieur des unités d'habitation, dans les locaux recevant du public pouvant accueillir au minimum 50 personnes (salles pour séminaires, halls sportifs, salles de spectacle ...), et dans les tunnels considérés comme ouvrages d'art. L'exploitant peut également déterminer sur base d'une analyse des risques ou d'exigences légales si d'autres lieux doivent respecter cette exigence.

  • Un système de sectionnement automatique est permis jusque 30kVA pour les installations de production décentralisé, comme les installations électriques photovoltaïques.

  • L’utilisation et les règles pour les dispositifs à re fermeture automatique pour disjoncteurs et dispositifs de protection à courant différentiel sont précisées.

  • La notion de prise de terre commune est définie notamment pour les nouveaux immeubles à appartements et les nouvelles constructions d’habitation dont des fondations communes sont prévues.

  • La périodicité des contrôles reste de 25 ans pour les installations électriques domestiques.

  • Des dispositions dérogatoires existent pour les anciennes installations électriques domestiques ou non domestiques, et pour les installations électriques ancien RGIE domestiques et non domestiques.

Certinergie ASBL - SRL rue Haute Voie 57 4537 Verlaine / Chaussée de Bruxelles 11 1300 Wavre RPM ASBL 0536.501.654. RPM SRL 0831.937.722. © 2019 Certinergie Luxembourg SARL