News Covid 19. En savoir plus

Le déroulement d’un contrôle électrique

Retour vers l'index

  1. Notre inspecteur commence le contrôle électrique en vous demandant votre dossier électrique (procès ­verbal précédent s'il y a, schémas unifilaires et de position) ainsi que des informations sur le propriétaire, gestionnaire ou exploitant de l'installation et sur le responsable de l'exécution des travaux électriques.
  2. Ensuite l'inspecteur relève les informations de votre compteur. Il est bien à ce moment de connaître le nom de votre gestionnaire de réseau de distribution (GRD) et votre code EAN (commençant par 54….). Vous pouvez trouver ces informations sur une facture intermédiaire d'électricité ou sur la facture annuelle.
  3. L'inspecteur contrôle ensuite vos schémas, s'ils sont conformes et s'ils correspondent bien à la réalité de votre installation. Il vérifie enfin votre tableau électrique (qui doit être facilement accessible) et la totalité de votre installation électrique, pièce par pièce.
    Il mesure la résistance de dispersion de la prise de terre, la résistance d’isolement, la présence de dispositifs à courant différentiel résiduel (communément appelé « différentiel »), les câbles électriques, les prises et les interrupteurs, la conformité de l’installation aux règles de l'art, la continuité des contacts de terre des socles de prise de courant, les protections contre les contacts directs et indirects, les protections contre les surcharges et les courts-circuits;
  4. A l'issue de cet examen, votre installation est déclarée conforme ou pas à l’Arrêté royal du 8 septembre 2019 établissant le Livre 1 sur les installations électriques à basse tension et à très basse tension, soit le règlement général des installations électriques (RGIE).
Certinergie ASBL - SRL rue Haute Voie 57 4537 Verlaine / Chaussée de Bruxelles 11 1300 Wavre RPM ASBL 0536.501.654. RPM SRL 0831.937.722. © 2019 Certinergie Luxembourg SARL